"Le petit plus : l’otoplastie peut être réalisée à partir de 8 ans"

Les petits défauts des oreilles sont un peu comme ceux du nez : ils peuvent faire partie de la personnalité et de l’originalité de la personne ou être source de complexes plus ou moins profonds, ayant des conséquences toutes aussi variables : coiffure ou bandeau camouflant, peur de s’adresser en public jusqu’à la perte totale de confiance en soi. Les oreilles décollées peuvent avoir un retentissement très défavorable sur le développement d’un enfant. Ainsi, la correction relèvera d’une chirurgie dite « réparatrice ». En revanche, il s’agira de chirurgie esthétique concernant la chirurgie des lobes. En effet, les lobes d’oreille peuvent être sujets à des « déchirements » plus ou moins complets suite à des traumatismes par boucles d’oreilles. La correction du lobule fendu permet ainsi de remettre des boucles d’oreilles (le trou de perçage est parfois conservé). Les lobes peuvent aussi s’allonger avec le temps, réalisant un étirement parfois disgracieux. La réduction de la taille du lobe d’oreille est simple.

Chirurgie des oreilles décollées (otoplastie)

Les oreilles dites « décollées » sont assez fréquentes, de présentations variables avec de nombreuses asymétries. Certaines personnes vont les oublier, ou les intégrer dans leur personnalité mais pour d’autres, cela peut prendre des proportions très délétères sur leur construction identitaire. Cette chirurgie peut vraiment améliorer la vie du patient.

 

Les principes et objectifs de l’intervention

 

Les oreilles dites « décollées » correspondent schématiquement à deux anomalies possibles (l’une et/ou l’autre) :

• Défaut de forme : haut de l’oreille trop plat (naturellement, l’oreille « pliée » à ce niveau).

• Défaut de position : l’oreille implantée trop perpendiculairement au crâne.

 

La correction de ces anomalies se nomme otoplastie et nécessite la réalisation d’une cicatrice derrière l’oreille. Il est à noter que l’âge minimum est environ de 8 ans (l’oreille a alors terminé sa croissance). Aussi, la qualité de la cicatrice peut être très aléatoire lors de l’adolescence (et notamment au moment du pic pubertaire), il est donc conseillé de ne pas trop attendre, si l’enfant a déjà exprimé le souhait de corriger cette anomalie. Il est d’ailleurs impératif que la demande émane de l’enfant et non des parents.

 

Le déroulement de l’intervention

 

• L’otoplastie se fait le plus souvent sous anesthésie locale, mais un endormissement léger (neuroleptanalgésie) peut être associé, voire une anesthésie générale.

• La durée de l’intervention est d’une à deux heures, suivant la complexité.

• Entrée et sortie le même jour (en « ambulatoire »). Ou hospitalisation de 24h.

• Ne pas prendre de médicaments anti-inflammatoires, de l’aspirine ou des médicaments anticoagulants dans les 8 jours avant le geste chirurgical.

 

Les suites post-opératoires

 

  • Un gros pansement (type « casque ») protège les oreilles jusqu’au lendemain puis les cicatrices sont laissées à l’air, avec des soins simples.
  • Un bandeau élastique doit être porté 10 jours la nuit.
  • La qualité des cicatrices évoluera sur 6-12 mois.

  • La pratique du sport est déconseillée pendant 6 semaines.
  • Cette intervention est prise en charge par la CPAM : intervention conventionnée (en général jusqu’à l’âge adulte).
  • Pour un défaut mineur, ou à l’âge adulte, elle sera réalisée dans un cadre esthétique.

 

Le résultat est jugé définitif vers 3-4 mois

NB : Il existe un autre procédé (EarfoldÆ®)  avec la pose d’implant métallique sous la peau permettant de plier l’oreille. Le procédé est simple, et évite la cicatrice derrière l’oreille. Mais cette technique ne s’adapte pas à tous les formes d’oreilles décollées, reste onéreuse et elle est encore trop récente pour en évaluer les résultats sur le long terme.

Chirurgie des lobules

Les principes et objectifs de l’intervention

 

Lobes fendus : il est quasiment toujours possible de refermer une fente du lobule de l’oreille (fente totale ou simple agrandissement de l’orifice de boucle d’oreille). Ce phénomène est lié au port de boucles d’oreille trop lourdes, avec un orifice parfois réalisé trop proche du bord du lobule, ou lorsqu’une boucle d’oreille est malencontreusement tirée violemment. Suivant la situation observée, il sera proposé la fermeture complète de la fente (un autre orifice pourra être percé à distance) ou quasi-complète en recréant l’ancien orifice. La cicatrice, visible sur les deux versants du lobule, sera peu perceptible si la qualité de cicatrisation est normale.

 

Diminution du lobe : on peut aussi diminuer la taille d’un lobe d’oreille qui se serait étiré et agrandi avec le temps (la cicatrice est positionnée à la jonction de l’oreille et du crâne, peu perceptible).

 

Le déroulement de l’intervention

 

• Cette intervention se réalise sous anesthésie locale.

• Elle dure entre 15 minutes et 30 minutes par oreille.

 

Les suites post-opératoires

 

• Pour les lobules fendus : le port de boucles d’oreilles médicales est nécessaire 6 semaines, si l’orifice est recréé. Sinon il est recommandé d’attendre 2 mois avant de repercer à distance.

• Les soins sont simples et ne nécessite aucune éviction sociale.

• Ce geste chirurgical est réalisé dans un cadre esthétique.